Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 10:56

publié le 19/11/2011 à 05:00

Face au tollé, la préfecture s’est dite, hier, prête à rouvrir des négociations pour assouplir certains points de l’arrêté.

P ourquoi avoir décidé de modifier l’arrêté de 1997 régissant les débits de boisson du département ?

Olivier DU CRAY, secrétaire général de la préfecture de la Moselle : « Le projet était lancé depuis un an. Il fallait de toute façon réactualiser cet arrêté pour tenir compte de dispositions légales nationales prises depuis 1997. Deuxièmement, le dispositif était compliqué avec des horaires locaux qui créaient des disparités, voire des problèmes de concurrence à l’intérieur même du département. Il y avait un souci d’homogénéisation au niveau départemental. On avait aussi un problème de lisibilité selon les catégories de débit de boissons, pour bien les différencier. Enfin, il s’agissait de répondre aux préoccupations liées à l’ordre et à la tranquillité publiques, ainsi qu’aux impératifs de lutte contre l’insécurité routière. »

La nouvelle suscite l’émoi de beaucoup de professionnels et d’élus.

 

Comprenez-vous ces réactions ?

 

« Les rencontres que nous avions eues avec le représentant de la profession, Jacques Hitzgès, nous avaient laissé entendre qu’il validait notre projet, en tout cas sur la question des horaires. Maintenant, nous entendons ces réactions et sommes ouverts à la discussion. Nous allons le rencontrer de nouveau très rapidement. »

 

Sur quels points pouvez-vous revenir ?

 

« Il y en a deux qui nous paraissent pouvoir faire l’objet de nouvelles discussions. Le représentant nous reproche d’avoir harmonisé l’arrêté sur celui des Vosges et de la Meuse, qui prévoit une fermeture à 1h en semaine et à 2h le week-end, alors qu’en Meurthe-et-Moselle, c’est 2h toute la semaine. Metz est aussi une ville universitaire et touristique, la vie étudiante se déroule en semaine. Pour harmoniser avec Nancy, il y a un vrai sujet sur lequel nous sommes prêts à rediscuter. Le second, c’est celui de la responsabilisation des maires et des dérogations qu’ils peuvent accorder. Elles ont été limitées à trois jours (hors jours spéciaux), ce qui est assez restreint. Eu égard à l’animation d’une ville, à son attractivité et aux emplois en jeu, on peut voir dans quelle mesure on peut assouplir cela. »

Propos recueillis par Ph. M.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christine SINGER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog politique de Christine SINGER - Conseillère Municipale à Metz et Communautaire à Metz Métropole - Tête de liste aux élections régionales 2015 pour le PLD dans le Grand Est / ACAL
  • Le blog politique de Christine SINGER - Conseillère Municipale à Metz et Communautaire à Metz Métropole - Tête de liste aux élections régionales 2015 pour le PLD dans le Grand Est / ACAL
  • : Présidente du Parti Libéral Démocrate du Grand Est - Conseillère municipale à Metz & Conseillère communautaire à Metz Métropole
  • Contact

Pour me contacter

Par téléphone : 06.72.71.60.95

Par email : singer.christine5@gmail.com ou christine.singer@pld-acal.fr

 

 

 

Recherche

Pour adhérer au PLD

Cliquer ici : Document Aperçu non enregistré  link

Régionales 2015

Pour retrouver le programme de Christine SINGER, cliquez ici : www.pld-acal.fr