Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 14:49

photo-copie-1

 

Les sujets sont nombreux....

A tel point que j'ai du mal à prioriser tel ou tel sujet...

Entre :

- un Metz qui souffre de ses éternels travaux (le Mettis n'est pas le seul responsable),

- ses commerçants qui ne savent plus comment faire pour faire bouillir la marmite

- l'absence de tourisme au centre-ville alors qu'on nous avait seriné les oreilles avec le Centre Pompidou et son formidable appui

- l'absence également de volonté politique de la part de la Municipalité pour pallier aux problèmes des sans-abris qui ne cessent d'affluer dans notre ville (et oui, on préfère mettre des panneaux : Interdiction de stationner, plutôt que d'essayer de trouver des solutions pérennes) ou de ces jeunes qui n'ont plus de domicile et qui du coup, ont du mal à retrouver du travail

y'a bien fallu que je fasse un choix pour mon retour....et ça n'a pas été facile !

 

Si j'ai bien conscience que tous ces sujets (y'en a d'autres, un livre ne suffirait pas) sont importants, il y en a un qui me touche particulièrement car il en va de l'avenir de notre ville et surtout de notre Département.

 

Un des membres de mon équipe, Claude Fagnoni, spécialiste de la Protection Sociale et des organismes étatiques en général, a attiré mon attention il y a quelques semaines sur le sort de l'Urssaf de Moselle.

 

L'heure est grave...nous sommes en train d'assister, peu à peu, à la disparition de notre régime de Sécurité Sociale, celle d'Alsace-Moselle.

 

Ces dernières années, nous avons vu, en effet, s'effectuer toutes les régionalisations des organismes sociaux publics au profit de Nancy (Meurthe-et-Moselle), et au détriment de Metz. Laisser partir des pans entiers de notre Protection Sociale, c'est la mort programmé de notre régime.

 

Pourquoi ? Pourquoi nous supprimer ce régime pourtant éxédentaire ? Pour le principe de la non-discrimination me direz-vous ? Parce que cela dérange ? Sans doute...

 

Résistons Messins, résistons Mosellans...tout est question d'engagement et ce n'est pas Stéphane Hessel qui dirait le contraire (à lire absolument : Engagez-vous ! qui vient de paraitre...après Indignez-vous !, c'est une belle leçon de civisme et de courage).

 

Même si nous ne partageons pas toujours les mêmes idées, les mêmes combats, je crois au sursaut de notre ville et de notre département.

 

Aussi, je vous invite à lire un article paru dans Vosges Matin le 7 juillet dernier (bizarre, personne n'en a parlé en Moselle...un petit clin d'oeil à nos amis vosgiens au passage) : 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

VOSGES MATIN du 7 juillet 2011

 

Politique Deux élus de la droite mosellane co-signent la demande pour compenser le départ des armées. Sénateur DVD, Jean-Louis Masson fustige les « promesses non-tenues » de Nicolas Sarkozy

publié le 07/07/2011

Urssaf Lorraine : installée à Metz ?

 

Pas content, Jean-Louis Masson. Le sénateur divers droite de la Moselle tempête contre les mauvais coups portés par l’État contre l’agglomération messine. Et il n’y va pas avec le dos de la cuillère : « Le Président de la République n’a strictement rien fait en faveur de Metz, alors qu’avec les restructurations militaires nous allons perdre 6 000 emplois. Nicolas Sarkozy ne tient pas ses engagements et n’est pas correct avec la région messine. Il ne l’a pas été dans les arbitrages sur ce dossier, et encore moins sur les mesures de compensation. »

En marge de cette colère, exprimée dans un courrier annexe co-signé avec Marie-Jo Zimmermann, députée UMP de Moselle, Jean-Louis Masson réclame ainsi qu’au titre des compensations, la prochaine structure censée englober la gestion régionale de l’URSSAF soit installée à Metz, et non plus à Nancy. « Au cours des dernières années, toutes les régionalisations d’organismes sociaux publics (régime social des indépendants ou RSI, Pôle Emploi…) ont été effectuées au profit de Nancy et au détriment de Metz, qui est pourtant chef-lieu de région. »

Les deux personnalités politiques de la droite mosellane ont donc écrit à Roselyne Bachelot, ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, pour « intervenir » dans ce but, dans un « souci de juste équilibre régional ».

« Les Mosellans sauront à quoi s’en tenir »

Jean-Louis Masson se défend de toute ambition de préférence entre Nancy et Metz, et justifie son courrier, outre les pertes d’emplois à Metz, par une démarche des syndicats de l’Urssaf 57 réclamant une localisation sur leurs terres.

En application de la convention d’objectif signée entre l’État et l’agence centrale des organismes de sécurité sociale, celle-ci prévoit de regrouper l’Urssaf en un organisme régional unique, les directions départementales « étant réduites à leur plus simple expression », soulignent Marie-Jo Zimmermann et Jean-Louis Masson.

Ce dernier, dans un courrier sèchement adressé à Nicolas Sarkozy en début de semaine, déplore qu’à Metz « moins de 10 % des 1 500 emplois administratifs ‘‘de compensation’’ sont créés ». Il poursuit : « Une partie importante n’est même pas programmée et risque fort de passer en pertes et profits. »

L’évocation du projet d’école vétérinaire sur le site de la base aérienne de Frescaty va dans le même sens du courrier de Jean-Louis Masson au Chef de l’État. Parlant « d’immobilisme délibéré » avant élections, il rappelle les « décisions profondément injustes au détriment de la Moselle », lui demandant de « prendre clairement position » en faveur de la création de cette école vétérinaire à Metz. Et le sénateur DVD de conclure : « En l’absence de réponse de votre part, les Mosellans sauront à quoi s’en tenir. »

Antoine PETRY

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Alors, qu'une seule chose à dire : A vos plumes, citoyens !
Christine SINGER

photo-copie-2.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Christine
commenter cet article

commentaires

Alain 22/07/2011 18:28


Entièrement d'accord avec toi Christine mais comment s'engager? Je ne suis pas de droite mais je trouve cette cause juste car j'aime beaucoup Metz, ma ville d'adoption. J'aimerai qu'on en parle la
prochaine fois qu'on se voit.


Christine SINGER 23/07/2011 09:01



Bonjour Alain,


Pas besoin d'être de droite, de gauche ou du centre pour s'engager, se mobiliser, voiloir que les choses avancent et surtout agir !


Le courage, la volonté, l'opiniatreté me semblent plus importants qu'une situation géographique de ses idées. On devrait tous en être là et arrêter de se chamailler. Les guerres de clocher n'ont
jamais rien apporté de concrets. On peut avoir chacun, ce que j'appelle des divergences d'opinions mais avec tout de même la volonté d'aller dans le même sens, celui de la justice, de l'action et
de la vérité.


Je suis de celle qui pense que nous devons travailler ensemble pour le bien commun, l'intérêt général. 


Alain, au plaisir de te voir, pour en discuter, à ta meilleure convenance.


Amitiés,



Présentation

  • : Le blog politique de Christine SINGER - Conseillère Municipale à Metz et Communautaire à Metz Métropole - Tête de liste aux élections régionales 2015 pour le PLD dans le Grand Est / ACAL
  • Le blog politique de Christine SINGER - Conseillère Municipale à Metz et Communautaire à Metz Métropole - Tête de liste aux élections régionales 2015 pour le PLD dans le Grand Est / ACAL
  • : Présidente du Parti Libéral Démocrate du Grand Est - Conseillère municipale à Metz & Conseillère communautaire à Metz Métropole
  • Contact

Pour me contacter

Par téléphone : 06.72.71.60.95

Par email : singer.christine5@gmail.com ou christine.singer@pld-acal.fr

 

 

 

Recherche

Pour adhérer au PLD

Cliquer ici : Document Aperçu non enregistré  link

Régionales 2015

Pour retrouver le programme de Christine SINGER, cliquez ici : www.pld-acal.fr