Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 10:18

publié le 12/11/2011 à 05:00

Un arrêté préfectoral du 21 octobre impose aux bars du département de fermer une heure plus tôt en semaine et le week-end. Une pilule que les professionnels messins ont du mal à avaler.

« Incompréhension et déception ». Au Comédie Café, mais aussi dans les autres établissements messins concernés, le nouvel arrêté préfectoral fait l’effet d’une bombe. Photo Gilles WIRTZ

« Incompréhension et déception ». Au Comédie Café, mais aussi dans les autres établissements messins concernés, le nouvel arrêté préfectoral fait l’effet d’une bombe. Photo Gilles WIRTZ

 

Au départ, on a cru à une plaisanterie… », résume Hervé Taron. Le directeur de la Place Caffè, place de Chambre à Metz, a du mal à croire qu’une telle décision ait pu être prise « sans aucune concertation ». Pourtant, l’arrêté préfectoral datant du 21 octobre et signé du nouveau préfet Christian de Lavernée le stipule noir sur blanc : désormais, les débits de boissons et restaurants sont contraints de modifier leurs horaires de fermeture. Soit à 1 h du matin, au lieu de 2 h, du dimanche au jeudi inclus, et à 2 h, au lieu de 3 h, les vendredis et samedis.

« Un système rigide »

« Au-delà de l’atteinte commerciale, et après la hausse de la TVA, cette nouvelle vient s’ajouter à une morosité ambiante. Le préfet a tranché sans avoir pris le pouls d’une région en souffrance et qui, en terme d’alcoolémie, n’est pas considérée comme un enfant terrible. Aujourd’hui, nous entrons dans un système rigide dont l’impact financier sera conséquent », estime Hervé Taron, qui fut représentant local des discothèques et vice-président national des établissements de nuit au sein de l’Union des métiers de l’industrie hôtelière. Le professionnel est d’autant plus sous le choc qu’il vient aussi de découvrir que le nombre de jours dans l’année permettant une ouverture sans limitation horaire passe désormais de seize à cinq.

« Une véritable sanction »

« C’est la fin d’un privilège. » Au Comédie Café, Arnaud Guyon ne cache ni sa « déception » ni son « incompréhension par rapport à tout ce qui avait été mis en œuvre pour attirer le touriste et les étudiants » : « Aujourd’hui, sans prévenir, on nous retire 365 heures de travail par an voire plus. Que l’on nous parle de santé publique, soit, mais, moi, je vis cela comme une véritable sanction ». Ce jeune patron, à la tête « d’une petite PME », n’envisage aucun licenciement, mais entrevoit une perte de chiffre d’affaires de 15 à 20 % par soirée.

« La peur du gendarme »

Préférant garder l’anonymat, « par peur des conséquences », un jeune barman est d’autant plus incrédule que, pour l’heure, il n’a reçu aucune consigne particulière : « Nous avons appris la nouvelle par hasard il y a deux jours ! » Déplorant « le manque de communication », il prédit une perte de 30 % sur son chiffre d’affaires : « On nous enlève neuf heures de travail hebdomadaire, nous allons devoir licencier, ne plus faire appel à nos extras… Bref, on ne sait pas où l’on va… » Derrière ces mots, la peur du gendarme. Même si, pour l’heure, aucune consigne de répression ne semble avoir été donnée, la crainte de fermetures administratives est palpable.

 

Première politique à monter au créneau, Christine Singer (MoDem), interpellée par ce qu’elle considère comme « une injustice », a demandé au préfet de revenir sur sa décision ; elle évoque « une atteinte à la liberté d’exercer des commerçants concernés ».

 
M.-O. C.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christine SINGER
commenter cet article

commentaires

cavalli 15/11/2011 12:29


je soutiens totalement l'action de Christine SINGER pour la défense des restrictions d'horaires de fermeture des cafés, des bars des restaurants.
Peut on me dire ce que cela rapporte comme avantages?????1h eure de moins , est ce qu cela engendre moins de nuisances nocturnes, moins d'accidents?etc, etc.


En passant 15/11/2011 10:04


A Nancy, ces horaires sont en cours depuis de très nombreuses années. Et on ne peut pas dire qu'il n'y a pas de vie nocturne à Nancy...


Présentation

  • : Le blog politique de Christine SINGER - Conseillère Municipale à Metz et Communautaire à Metz Métropole - Tête de liste aux élections régionales 2015 pour le PLD dans le Grand Est / ACAL
  • Le blog politique de Christine SINGER - Conseillère Municipale à Metz et Communautaire à Metz Métropole - Tête de liste aux élections régionales 2015 pour le PLD dans le Grand Est / ACAL
  • : Présidente du Parti Libéral Démocrate du Grand Est - Conseillère municipale à Metz & Conseillère communautaire à Metz Métropole
  • Contact

Pour me contacter

Par téléphone : 06.72.71.60.95

Par email : singer.christine5@gmail.com ou christine.singer@pld-acal.fr

 

 

 

Recherche

Pour adhérer au PLD

Cliquer ici : Document Aperçu non enregistré  link

Régionales 2015

Pour retrouver le programme de Christine SINGER, cliquez ici : www.pld-acal.fr