Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 08:32


Depuis début 2011, les rues de la Haye, Saint Marcel et Vignotte sont devenues payantes.

 

Alors, existe-t-il une relation de causes à effets entre cette décision et la décision de la municipalité de réaliser des réaménagements dans le quartier des Isles pour le passage du METTIS comme sur le Square du Luxembourg ou Place Saint Vincent ?

 

Que la municipalité décide de mettre en œuvre ces plans d'aménagements, est certes légitime mais, ce qui ne l'est pas, c'est la volonté de porter atteinte aux droits patrimoniaux liés au logement sous prétexte que celui-ci se trouve dans un périmètre qui a vocation à devenir piétonnier.

 

Mes propos ne doivent pas être perçus comme une remise en cause de la mise en place de rues dites apaisées, ni sur une gestion différente des places de stationnement. Il est plutôt question ici de regarder les conséquences que cette modification du quartier va entraîner pour les riverains.

 

Si la création des zones bleues et des zones à parcmètres est certes une bonne chose, eu égard aux difficultés de stationnement qui régnaient jusqu’à alors, cette décision ne règle cependant qu'une partie du problème.

 

En effet, les modifications qui vont être apportées au quartier des Isles vont avoir comme effet immédiat la suppression de 545 places de stationnement environ bien que la municipalité jure que ce chiffre est exagéré, mais sans pour autant préciser quelles seront les places de parking ou de stationnement qui seront maintenues et à quelles conditions !

 

Le fait, en outre, que la municipalité nous informe que les familles seront destinataires d'une vignette de stationnement résidentielle, et d'une seule, est également en soit une atteinte à la liberté de circulation.

En effet, comment justifier que dans un couple, un des deux pourra se garer près du domicile pendant que l'autre devra faire en moyenne 15 à 20 minutes de marche à pied pour rejoindre son domicile s'il se gare dans un parking de délestage en dehors des heures de passage des transports en commun ?

 

Mais plus encore, alors que des travaux de très grande ampleur sont prévus pour réaménager le Square du Luxembourg, que dire des suppressions des places de stationnement nécessaires à la vie du quartier et qui ne seront pas compensées ?

 

Il ne s’agit pas ici de parler de compensation d’une place supprimée par une place créée mais de la prise en compte des réalités de ce quartier, non pas sur une journée, mais surtout sur une année.

 

Aussi, il me semble important que les services techniques de la ville ne doivent pas mesurer le stationnement dans ce quartier en fonction des besoins de stationnement liés à la présence ou non des étudiants. Aujourd’hui, selon eux, le nombre de places de stationnement sera suffisant parce les places seront réservées aux résidents et que les résidents seront limités à une voiture par foyer, sous entendu que toute autre voiture présente dans un foyer sera taxée au prix fort en ce qui concerne le stationnement.

 

Mais, si cette réponse parait séduisante, il reste quand même une question en suspend : Comment est-il possible, concrètement, de mettre une si belle solution en œuvre ?

Sera-t-il possible d’empêcher les étudiants de venir garer leurs véhicules dans le quartier des Isles parce qu’ils ne trouvent pas de places sur les parkings de l’Université mis à leur disposition ?

Et pour qu’ils puissent se garer sur l’Ile du Saulcy, sera-t-il possible d’empêcher aux pendulaires venant à Metz pour le travail de se garer dans les parkings de l’Université, tôt le matin parce qu’il ne veulent pas (ou ne peuvent pas), et parce qu’ils sont gratuits?

Sera-t-il possible d’interdire aux familles ayant plusieurs voitures, par nécessité, de vouloir se garer près de chez eux et si oui, comment la municipalité arbitrera-t-elle le choix ?

Sera-t-il possible indéfiniment de proclamer que la municipalité favorise le commerce de la ville quand, dans le même temps, elle empêche sciemment les clients potentiels de venir au motif que certains sont des « parasites » ?

Quand les habitants actuels du quartier des Isles ne pourront plus se déplacer parce qu’ils n’auront plus de voiture, vont-il rester dans le quartier ?

Combien de logements deviendront vacants du fait de cette impossibilité à circuler, et à stationner ?

Seront-ils alors occupés exclusivement par des étudiants parce que le quartier est proche de la faculté ?

Si tel serait le cas, la solution risquerait d’être pire que le mal puisqu’il y aurait alors encore plus d’étudiants résidents dans ce quartier et qui auront toute légitimité à vouloir se garer dans un espace qui ne pourra plus accueillir leurs voitures.

 

Enfin, rappelons que lors de la réunion du 9 décembre 2010 à la MJC St Marcel, réunion à laquelle avaient participé Monsieur le Maire et les services techniques de la ville, il nous avait été annoncé que l’hôpital Belle Isle souffrirait moins que prévu de la diminution des parkings et des possibilités de stationnement parce que la chirurgie s’en irait à l’Hôpital Robert-Schuman ainsi que la pharmacie.

 

Cependant, il semblerait qu’encore une fois, les riverains de ce quartier ont été trompés, sciemment ou non. La chirurgie resterait, selon des sources proches de ces dossiers, dans les trois hôpitaux privés de Metz (Belle Isle, Saint André et Saint Blandine) mais aussi les pharmacies respectives, ce qui m’amène à penser que les flux entrants et sortants, notamment aux heures de pointe pour ces hôpitaux, ne diminueront pas.

 

Je demande une nouvelle fois à Monsieur le Maire, qui est également Conseiller Général actuel de ce canton, de bien vouloir, et de toute urgence, ETUDIER les propositions alternatives qui ont été formulées ces derniers mois par l’Association du Quartier des Isles par l'entremise de son President Michel Barthelemy et de son Secretaire qui n'est autre que Jean-Philippe Ansigny, juriste spécialise en droit public, par les Paraiges et par de nombreux habitants et commerçants. *

 

Les Ateliers Municipaux qui ont eu lieu hier soir à l’Hôtel de Ville n’ont aujourd’hui que l’odeur de la démocratie participative que la municipalité actuelle ne cesse de proclamer, mais n’en a pas encore la saveur.

 

 Il aurait fallu pour cela informer la totalité de la population de ce quartier par un tractage dans les boites-aux-lettres par exemple, de grandes affiches, et faire ces ateliers à une heure où tout le monde puisse participer, habitants et commerçants inclus.

 

Christine SINGER

Partager cet article

Repost 0
Published by Christine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog politique de Christine SINGER - Conseillère Municipale à Metz et Communautaire à Metz Métropole - Tête de liste aux élections régionales 2015 pour le PLD dans le Grand Est / ACAL
  • Le blog politique de Christine SINGER - Conseillère Municipale à Metz et Communautaire à Metz Métropole - Tête de liste aux élections régionales 2015 pour le PLD dans le Grand Est / ACAL
  • : Présidente du Parti Libéral Démocrate du Grand Est - Conseillère municipale à Metz & Conseillère communautaire à Metz Métropole
  • Contact

Pour me contacter

Par téléphone : 06.72.71.60.95

Par email : singer.christine5@gmail.com ou christine.singer@pld-acal.fr

 

 

 

Recherche

Pour adhérer au PLD

Cliquer ici : Document Aperçu non enregistré  link

Régionales 2015

Pour retrouver le programme de Christine SINGER, cliquez ici : www.pld-acal.fr