Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 12:25
METZ : Le cri du cœur des messins pour leurs cinémas !

Comme conseillère municipale, j'ai voté NON à ce monopole Kinépolis, ainsi que notre groupe "Rassemblement pour METZ" au dernier conseil municipal du 29/01/2016.

Comme messine, citoyenne et militante libérale, j'ai rencontré hier des milliers de Messins lors d'une 1ère grande consultation citoyenne, unique en son genre par la forme et le fond, et organisée par le Ciné Collectif, sur le modèle de la votation citoyenne que j'avais proposé lors d'une de mes interventions il y a 3 mois au conseil municipal.

TOUS nous ont exprimé leur inquiétude face à un géant de l'industrie cinématographique qui devait impérativement mettre la main sur l'offre cinématographique au centre-ville, afin d'avoir la toute puissance dans le nouveau quartier de l'Amphithéâtre où se construit désormais le centre commercial Muse. Qui est à l'origine ? Kinépolis ? L'adjoint à la culture qui nous balade depuis 1 an ? Le maire qui commet la grave erreur des débutants en laissant les commandes de la ville à des adjoints qui se bousculent en pensant à 2020 ? Le 1er adjoint chargé du développement urbanistique de la ville, et qui cumule les postes stratégiques que l'on se demande presque où il trouve le temps de se poser pour bien réfléchir à l'avenir de notre ville : il est président aussi de la Saremm (Société d’aménagement et de restauration de Metz-Métropole) qui chapeaute le développement du quartier de l’Amphithéâtre à Metz, et de la SEBL (Société d’équipement du Bassin lorrain), sans compter son élection en avril 2015 comme président national de la puissante fédération des fédérations régionales des EPL (Entreprises publiques locales) au Sénat ?

Le maire de notre ville s'est renié, a renié ses valeurs (ce qui le concerne après tout) et a oublié (est-ce un oubli ?) d'indiquer ce projet sur le cinéma messin dans son programme aux élections municipales de 2014 en octroyant sans demander l'avis des messins, de manière unilatérale et sans débat durant 1 an, comme je l'avais réclamé à 5 reprises au conseil municipal, un bail de 27 ans au Kinépolis pour l'exploitation du cinéma Le Palace.

27 ans et une redevance de 35.000 eur par an (soit 2.916 eur par mois), un gâchis humain autant que financier pour ce cinéma dont les murs, c'est important de le souligner, appartiennent aux messins !

Nous avons réuni aujourd'hui presque 10000 pétitions. Les associations de sauvegarde de nos cinémas ont travaillé sans relâche depuis plus d' 1 an pour faire des propositions alternatives. Des actions ont été menées, avec le même constat : les messins veulent un cinéma d'art et d'essai et un cinéma généraliste au centre-ville historique de Metz. Bref, ils veulent, surtout, conserver ce choix !

Le centre-ville que veut nous imposer le maire de cette municipalité socialiste et son 1er adjoint ne se trouve pas à Muse, et si notre combat est aujourd'hui pour conserver l'indépendance de nos cinémas, ce combat est à mes yeux aussi pour éviter à tout prix que le centre-ville piétonnier de notre ville, véritable et authentique catalyseur touristique souffre de ce non-sens urbanistique.

J'en veux pour preuve les propos du 1er adjoint, le 7/12/2014 dans un entretien avec le Républicain Lorrain, qui nous avaient déjà mis la puce à l'oreille.

Selon lui, "le centre de Metz se situe à la gare". Curieux choix pour un homme en charge de l'urbanisme et qui est professeur d'ethnologie !

Plutôt que de "croire", je lui conseille, en bon ethnologue, de se souvenir d'une célèbre citation de Claude Levis-Strauss : "Le savant n'est pas l'homme qui fournit les vraies réponses ; c’est celui qui pose les vraies questions" !

Qu'il demande aux messins, aux commerçants, aux touristes, et même à Google Map, mais le centre se situe bel et bien dans le centre historique de Metz, là où se situe la lanterne de Dieu, notre magnifique Cathédrale !

Être visionnaire, c'est ne pas oublier d'où l'on vient et savoir où on va. Nous n'aurons pas tous une place à notre nom !

Raison pour laquelle je dénonce une stratégie bien planifiée qui consiste à organiser le rapt du centre-ville pour le délocaliser de l'autre côté des voies ferrées !

Pour quel motif ? Pour quel dessein ? Pour qui et surtout pourquoi ?

Mais, entendons-nous bien !



Je ne suis pas contre le développement de notre ville, car il est certain que ce nouveau quartier de l'Amphithéâtre est un atout indéniable pour celle-ci. Sa proximité avec la gare, la présence du centre Pompidou, indéniable joyau culturel que de nombreuses villes nous envient, le futur Centre des Congrès me permettent de penser que ce quartier va attirer de nouveaux habitants, primo-accédants notamment, des investisseurs et enfin, des touristes à la condition d'avoir un véritable plan d'actions et volonté politique pour relier ce nouveau quartier à notre centre historique !

Aussi, le désigner comme le coeur de ville serait une erreur : autant touristique qu'historique !



S'approprier l'espace, métamorphoser une ville, ce n'est pas mettre de la confusion dans la tête des gens et ce n'est pas asphyxier non plus le quartier gare situé justement entre le centre-ville historique et le quartier de l'Amphithéâtre.

Parce que malheureusement, c'est bien à quoi nous assistons depuis plusieurs années.



Volonté politique ? Stratégie économique ?

Alors, que l'on veuille installer un cinéma à côté du Muse, pour avoir une locomotive, et rendre autonome ce quartier, je peux le comprendre et l'admettre. Mais, que pour cela, il faille donner la mort au cinéma généraliste de notre centre-ville, créer un monopole de Kinépolis sur toute l'offre cinématographique, c'est assurèment faire des choix qui vont à l'encontre de l'économie qui veut qu'une offre diversifiée et attractive est toujours le gage d'une meilleure attractivité.

Évidemment, la mairie va nous répéter inlassablement que rien n'était prémédité, que nous n'avons pas les moyens financiers, que l'état actuel dégradé de nos 2 cinémas Caméo et Palace est un frein à un cinéma indépendant et que les gens préfèreront toujours la douceur et le confort de places à 11,30 eur chez Kinépolis (et pour cause, depuis 2008, rien n'a été fait pour sauvegarder notre patrimoine).

Oui mais, qu'est ce qui empêchait notre ville de débattre au sein d'un conseil municipal extraordinaire de ses questions ? Ou de proposer des États Généraux sur cette question pourtant importante ?

Le cri du cœur des messins qui vient de s'exprimer doit être écouté par notre municipalité, c'est impératif !

Des solutions existent pour trouver un compromis de manière apaisée et collégiale !

Ce sont nos cinémas, ce sont nos choix !

METZ : Le cri du cœur des messins pour leurs cinémas !METZ : Le cri du cœur des messins pour leurs cinémas !
METZ : Le cri du cœur des messins pour leurs cinémas !METZ : Le cri du cœur des messins pour leurs cinémas !
METZ : Le cri du cœur des messins pour leurs cinémas !METZ : Le cri du cœur des messins pour leurs cinémas !

Partager cet article

Repost 0
Published by Christine SINGER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog politique de Christine SINGER - Conseillère Municipale à Metz et Communautaire à Metz Métropole - Tête de liste aux élections régionales 2015 pour le PLD dans le Grand Est / ACAL
  • Le blog politique de Christine SINGER - Conseillère Municipale à Metz et Communautaire à Metz Métropole - Tête de liste aux élections régionales 2015 pour le PLD dans le Grand Est / ACAL
  • : Présidente du Parti Libéral Démocrate du Grand Est - Conseillère municipale à Metz & Conseillère communautaire à Metz Métropole
  • Contact

Pour me contacter

Par téléphone : 06.72.71.60.95

Par email : singer.christine5@gmail.com ou christine.singer@pld-acal.fr

 

 

 

Recherche

Pour adhérer au PLD

Cliquer ici : Document Aperçu non enregistré  link

Régionales 2015

Pour retrouver le programme de Christine SINGER, cliquez ici : www.pld-acal.fr